Communiqué Quand Le Monde censure la CGT....

Formation : ce n’est pas le moment de réduire les moyens !!!

 

mardi 2 octobre 2012, par Karine Guichard

 

Une enquête com­man­dée par le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSS) nous indi­que le CIF (congé indi­vi­duel de for­ma­tion) permet d’excel­lents résul­tats tant dans l’ampleur des chan­ge­ments pro­fes­sion­nels que dans leur qua­lité. Les béné­fi­ciai­res sont majo­ri­tai­re­ment des employés et des ouvriers le plus sou­vent fai­ble­ment qua­li­fiés. 83 % d’entre eux étaient en emploi un an après la fin de leur for­ma­tion (85 % en 2009). L’étude sou­li­gne que le CIF reste « un moteur essen­tiel de l’ascen­seur social ». Ce dis­po­si­tif cor­res­pond bien aux objec­tifs que se sont fixés les par­te­nai­res sociaux qui ont signé l’Accord National Interprofessionnel : accès à la qua­li­fi­ca­tion, pro­mo­tion sociale…

 

http://www.cgtra.org/spip.php?article900

 

http://www.cgtra.org/

Centres Educatifs Fermés: oui au véritable débat de fond 

  

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article5713

 

Evolution du chômage en Rhône Alpes

vendredi 1er juin 2012, par Karine GUICHARD, Michel CATELIN

 

http://www.cgtra.org/spip.php?article833

Santé/Action Sociale

 

3 questions à Christine Canale

mercredi 13 juin 2012, par Christine CANALE, Karine GUICHARD

 

Le secteur de l’aide à domicile a été présenté pendant longtemps comme un secteur en plein développement, un gisement d’emplois d’avenir. Or, la manifestation du 6 juin 2012 à Lyon a mis en lumière les contradictions de ce secteur entre besoins importants, financements insuffisants et difficultés des salariés

 

http://www.cgtra.org/spip.php?page=article&id_article=880

 

La mobilisation porte ses fruits

 

http://www.cgtra.org/spip.php?page=article&id_article=879

 

 

Syndicat CGT des territoriaux de Bègles : Non à l’application du jour de carence !

 

 

Cette mesure est injuste et inefficace !!!!!

 

Car le jour de carence , c’est : Un arrêt maladie ordinaire = un jour de salaire en moins

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article5549

 

...à suivre

Les Aides à domicile de la Savoie seront le 5 juin à la journée d’action à la Part Dieu

 

 

Communiqué de Presse de la Coordination Syndicale Départementale CGT Des Services Publics de Savoie

La CGT Rhône-Alpes organise une manifestation le mardi 5 juin à partir de 13 h 00 devant la gare la Part Dieu pour se rendre ensuite à la CARSAT Rhône-Alpes.

Lors de cette initiative, nous revendiquerons :

 

 

-

Le rétablissement par la CARSAT des droits antérieurs pour les personnes afin de faire face aux besoins de la vie courante.
- Un statut de haut niveau reconnaissant les qualifications des salariés aide à domicile.
- L’exigence d’une loi sur la perte d’autonomie assurant une prise en charge par la sécurité sociale.
- La création d’un véritable service public de qualité

La coordination syndicale départementale des services publics CGT Savoie a déposé un préavis de grève de 0 à 24 heures pour la journée du 5 juin 2012 afin que les personnels des CCAS, SIAD et SAD puissent prendre part à cette initiative.

En Savoie, la CGT organise des départs en cars depuis Chambéry et Moûtiers

Pour Chambéry et Aix : départ Carrefour Chamnord côté cinéma la Nef à 11h45 2 cars sont organisé à ce jour, vous pouvez encore vous inscrire jusqu’à lundi 4 juin 16h00.

Pour la Tarentaise et la Maurienne : départ du parking du cimetière de Moûtiers à 11h

 

Le Personnel territorial de Garges Lès Gonesse en grève le 15 mai 2012 pour le respect de leurs droits élémentaires à l’appel de leur syndicat CGT

 En janvier 2012, le tract distribué au personnel communal, soulignait la nécessité de tout mettre en œuvre afin que la municipalité respecte les droits élémentaires du personnel communal. L’assemblée générale du 20 mars 2012 a rassemblé plus de 150 agents qui ont décidé d’organiser le 15 mai une journée d’action et de manifestation sur la ville avec le soutien des syndicats C.G.T des villes du département. Le mal-être n’est pas une fatalité ! L’avenir appartient à ceux qui luttent ! Lla peur doit changer de camp Le 15 mai soyons nombreux au rassemblement sur la place de la mairie pour exiger : l’ouverture de REELLES négociations sur les revendications du personnel, le respect du statut, l’arrêt du management autoritaire. Participons nombreux à la manifestation qui se déroulera dans les rues de la ville. Ne laissons pas passer l’occasion de nous faire entendre.

Déclaration CGT Rhône-Alpes :
La Caisse d’Assurance Retraite et Santé au Travail porte un  coup supplémentaire à la réponse aux besoins d’aide à domicile
 
 
La population vieillit, les personnes âgées souhaitent rester plus longtemps à leur domicile… Tout le monde s’accorde autour de cela, mais dans les faits ?
Dans les faits, on assiste bien à une fragilisation à outrance, à une déstructuration de notre système d’aide à domicile :
Ø Les financements pour l’aide à domicile auprès des personnes en perte d’autonomie par les Conseils Généraux ne couvrent pas les besoins (pour les GIR 1 à 4), ce qui fragilisent les associations et les centres communaux d’action sociale ;
Ø Les contraintes budgétaires et l’absence de volonté politique de développer une vraie politique sociale de prévention de la perte d’autonomie et d’aide à domicile, pèsent sur les associations d’aide à domicile et mènent à une dégradation :
*        De la qualité de la réponse aux besoins et du service (multiplication des demi-heures voire des quarts d’heures d’intervention, de plus en plus de difficultés pour répondre aux besoins de la population âgée dans les zones rurales, aggravation des inégalités sociales et territoriales d’accès aux services d’aide à domicile, etc.) ;
*        De la qualité du travail et de l’emploi (non reconnaissance des salariées comme professionnelles, augmentation des cadences, coup de frein porté à la qualification des salariées, …).
 
La CARSAT Rhône-Alpes finance les actions pour les personnes relevant des GIR 5 et 6.
Le 5 avril 2012, la Commission d’Action Sanitaire et Sociale de la CARSAT Rhône-Alpes  a franchi une étape supplémentaire dans la non réponse aux besoins sociaux de nos aînés, dans l’aggravation des inégalités d’accès aux services d’aide à domicile.
Sur la base d’un souci uniquement financier de retour à l’équilibre budgétaire, de nouvelles règles d’attribution des aides, extrêmement restrictives, ont été actées dans une double direction :
Baisse du nombre de plans d’aide accordés et baisse des heures d’intervention financées pour les plans d’aide accordés.
Toute une partie des plans d’aide personnalisés (PAP) a été supprimée pour une économie de 1.220.000 €, par la CARSAT Rhône-Alpes.
Une nouvelle grille de critère extrêmement restrictive est mise en œuvre. La quasi-totalité des personnes relevant des GIR 6 et de nombreuses personnes en GIR 5 seront exclues pour une économie de 2.300.000 €.
Seul le représentant CGT de la Commission d’action sanitaire et sociale de la CARSAT a voté contre ce coup porté aux réponses aux besoins d’aide à domicile prenant effet le 1er mai 2012.
Cette décision a été signifiée aux structures d'aide à domicile par un courrier daté du 12 avril pour une application au 1er mai 2012. Quelles considérations pour les prestataires / partenaires et les retraités ?
Par cette décision, la CARSAT Rhône-Alpes :
-          Va à l'encontre de la politique nationale de la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse.
-          Expose les retraités vulnérables à l'arrêt de cette prestation, faute de moyens financiers.
-          Accentue la destruction des emplois dans ce secteur d'activité déjà en difficulté.
-          Incite à la déqualification de l'emploi, des compétences.
-          Incite au développement du travail non déclaré.
-          Expose les retraités à un accroissement de leur isolement par la perte du lien social.
La CGT Rhône-Alpes, dans un souci de réconcilier l’économique et le social, dans un souci d’améliorer conjointement la qualité du service et la qualité de l’emploi dans l’aide à domicile, ne peut accepter ce coup porté à la réponse aux besoins sociaux, et soutient les différentes initiatives d’action qui doivent se développer dans les territoires de Rhône-Alpes.
La CGT Rhône-Alpes exige :
-          Que cette décision soit abrogée, afin que la CARSAT joue pleinement son rôle de réponse aux besoins sociaux, de prévention de la perte d’autonomie  et d’aide à domicile auprès des personnes fragilisées. Comment accepter que dans notre région, les personnes âgées relevant des GIR 5 et 6 n’aient pas les mêmes chances de se voir attribuer des heures d’aide à domicile, selon leur situation sociale, et selon leur lieu d’habitation sur le territoire national ?
-          Que les moyens budgétaires permettent une égalité de prise en charge des besoins d'aide à domicile sur tout le territoire nationale.
 
La CGT Rhône-Alpes appelle à une journée d'action
avec rassemblement régional le 5 juin 2012.





Déclaration Cgt
Déclaration+CGT+RA+AD+CARSAT+27.04.2012[
Document Adobe Acrobat 255.3 KB

Lettre adressée aux candidats à l’élection présidentielle 2012

 

Voici un questionnaire rédigé par le syndicat CGT des animateurs de la ville de Paris en accord avec notre collectif fédéral animation qui est adressé à chaque candidat aux futures élections présidentielles. Cette lettre ouverte cible les difficultés de la filière à évoluer vers des emplois statutaires et demande l’avis à chacun sur quelques points évoqués. Pour l’instant depuis février, voici une réponse que vous pouvez consulter.

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article5447

Syndicat CGT de la communauté urbaine de Bordeaux : il n’ont rien lâché... et c’est gagné !

C’est gagné !
Solidarité, Unité ……, Combattre
C’est tout cela

Les agents de la Communauté Urbaine de Bordeaux ont fait grève durant 5 jours, du lundi 2 au 6 avril 2012, les agents de collecte et déchetteries en majorité n’ont rien lâché durant cette lutte avec 95 % de grévistes...

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article5435

 

Service public n° 86 de mars 2012

 

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/IMG/pdf/service__public_86-WEB.pdf

 

 

 

La démocratie, bataille syndicale

 

Cette année 2012 est placée sous le signe du débat citoyen.

La CGT l’a réaffirmé ces dernières semaines : les échéances électorales seront décisives pour le devenir des salariés et, de ce fait, la CGT est pleinement actrice du débat actuel.

Indépendants de tout parti politique, nous ne sommes pas neutres et nous entendons bien nous saisir de cette période pour porter nos exigences revendicatives. Adhérents de la première organisation syndicale du pays, nous avons la responsabilité de contribuer fortement à ce que les exigences sociales soient prises en compte.

Dans le champ des services publics territoriaux, la Fédération a fait le choix ces derniers mois de mettre l’accent sur la question de la démocratie.

La Fonction publique territoriale, nos services publics locaux sont issus de choix démocratiques et en sont l’expression au quotidien. Notre activité syndicale, nos droits d’intervention, sont de même des acquis démocratiques et des éléments constitutifs de la démocratie sociale. La bataille démocratique est pleinement une bataille syndicale et nous sommes déterminés à la mener.

Afin d’alimenter le débat nécessaire avec les agents, nous avons choisi de consacrer ce numéro du Service public à deux dossiers.

L’un d’eux porte sur la réforme des collectivités. Parce qu’elle est une machine de guerre contre la démocratie locale et le service public, nous en exigeons l’abrogation. Pour l’obtenir, la CGT doit continuer de faire connaître les dangers de cette réforme. Cet éclairage doit plus largement nous permettre de mettre en lumière le bilan désastreux du président sortant.

Le FN est lui aussi porteur de lourds reculs pour les droits sociaux et la démocratie. C’est la raison pour laquelle nous publions la récente intervention de Thibault sur l’extrême droite, prononcée lors de la journée d’études de l’IHS CGT sur « le FN démasqué par l’histoire ».

Actrice majeure de la conquête de nos libertés fondamentales, de nos garanties sociales, la CGT est aux premières lignes de la nécessaire bataille contre l’extrême droite, contre la régression sociale incarnée par Sarkozy et le Medef, pour la démocratie et le progrès social.

Baptiste Talbot
Secrétaire général de la Fédération

 

 

 

 

Les organisations syndicales de la Fonction publique (CFDT – CFTC – CGT – FO –FSU – SOLIDAIRES – UNSA) ont refusé de participer au Conseil Supérieur de la Fonction Publique de l’Etat (CSFPE) convoqué le 21 mars

Communiqué de presse

Le refus de siéger a été motivé dans une déclaration lue au ministre :

« Monsieur le Ministre,

Vous avez choisi de poursuivre le rythme effréné de passage en force d’un certain nombre de textes (plus de dix réunions d’instances convoquées en moins de trois semaines, des sujets à l’ordre du jour qui ne correspondent pas aux attentes des personnels, telle l’extension de la rémunération au mérite pour les agents de catégorie C). Parallèlement, vous refusez d’avancer sur des textes fondamentaux et indispensables au dialogue social.

Ainsi, vous n’avez pas répondu à notre demande du 15 mars concernant le retrait de l’ordre du jour de la question des personnels sociaux afin de se donner les moyens d’ouvrir une négociation.

En conséquence, nous tenons à vous faire part de notre désaccord sur le dialogue social tel que vous nous l’imposez.

Les organisations syndicales sont prêtes à s’engager et à travailler dans le cadre d’un dialogue social respectueux, rénové et renforcé, comme nous en avons fait preuve à plusieurs reprises.

A contrario, elles ne sauraient cautionner ce qui s’apparente aujourd’hui à une parodie et vous demandent d’entendre les sujets prioritaires pour les agents et leurs représentants : requalification des corps d’infirmières et infirmiers de l’Etat, extension de l’action sociale à l’ensemble des agents publics de l’Etat.

Pour ces seules raisons, nous ne siégerons pas au CSFPE de ce jour. »

Fait à Paris, le 21 mars 2012


Télécharger ce communiqué au format PDF :

Les organisations syndicales de la Fonction publique (CFDT – CFTC – CGT – FO –FSU – SOLIDAIRES – UNSA) ont refusé de participer au Conseil Supérieur de la Fonction Publique de l’Etat (CSFPE) convoqué ce jour 21 mars

PDF - 201.1 ko

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/IMG/pdf/Communique_OS_FP_du_21_mars_2012_-_boycott_du_CSFPE.pdf

 


Grève des agents de la propreté du Grand Lyon | Reprise du travail après l’obtention de réelles avancées sur la prise en compte de la pénibilité

 

CGT FNACT/CFTC CFDT FO FA/FPT UNSA UGICT/CGT
DECLARATION A LA PRESSE
Jeudi 29 mars 2012 à 11h30

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article5403

Collectif "Pas de bébés à la consigne" : Questions aux candidat-es à la présidence de la République

Après avoir envoyé un questionnaire aux candidat-es à la présidence de la République, le collectif « Pas de bébés à la consigne » a organisé une rencontre publique invitant les candidat-es à venir débattre sur leur projet de politique d’accueil des jeunes enfants, mardi 20 mars à Paris.

L’UMP n’a pas répondu à l’invitation du collectif. Un courrier reçu du cabinet de la présidence de la République dresse un tableau satisfait de la politique menée depuis 2007.

Pourtant la création de nouvelles places d’accueil masque un bilan en trompe l’oeil : au lieu des 100 000 places annoncées en accueil collectif, c’est en réalité 40 000 places que Madame Bachelot a confirmées en précisant qu’elle seraient « occupées » par 96 000 bébés. Chaque place, désormais rebaptisée « solution d’accueil », est donc attribuée à 2,5 bébés, forçant de nombreuses familles à accepter un accueil à temps partiel. Cela saucissonne la vie des bébés, passant au mieux d’un mode d’accueil à un autre, au mépris des besoins de continuité relationnelle nécessaire aux tout-petits et de l’attente des parents. Le gouvernement a institutionnalisé un véritable surbooking des structures d’accueil et diminué les exigences de qualification des professionnel-les de la petite enfance.

Le débat avec les partis qui ont répondu présents (PS, EELV, Front de gauche) a permis de clarifier les enjeux sur trois questions d’importance :
- Ils se sont engagés à revenir sur le décret « Morano » relatif à l’accueil collectif qui a mobilisé contre lui le monde de la petite enfance en 2010 et dont le collectif demande l’abrogation.
- Ils se sont prononcés en faveur d’un service public de la petite enfance, la discussion reste à approfondir pour en préciser les modalités : notamment quant aux rôles respectifs de l’Etat et des collectivités locales et leur articulation afin de garantir sur tout le territoire une offre effective d’accueil de qualité, accessible financièrement et géographiquement en accueil collectif comme individuel, répondant à la demande des familles pour leur enfant.
- Ils ont affirmé leur refus de voir les modes d’accueil de la petite enfance soumis à une logique de marchandisation (recherche de rentabilité, mise en concurrence) et se sont engagés à exclure les modes d’accueil du champ d’application de la directive européenne « Services ».

Le collectif « Pas de bébés à la consigne » se félicite que l’accueil de la petite enfance trouve toute sa place dans le débat politique et de société. Le collectif va poursuivre les contacts avec les candidat-es pour aller plus loin encore dans des engagements précis en réponse aux questions que nous leur avons adressées, afin d’assurer une offre d’accueil suffisante et de qualité qui réponde aux besoins des enfants et aux attentes de leurs parents.

 

http://www.pasdebebesalaconsigne.com pasdebebesalaconsigne@hotmail.fr

 

Questions aux candidat-es à la présidence de la République

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/IMG/pdf/com_presse_PasdeBBconsigne_22032012.pdf

 

 

 

Communiqué CGT - Rétroactivité de la réforme de la catégorie B

 

Rétroactivité de la réforme de la catégorie B : Le gouvernement renonce une fois encore à ses propres engagements !

 

François SAUVADET, ministre de la Fonction Publique lors du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale du 30 novembre 2011, déclarait « Concernant le nouvel espace statutaire pour la catégorie B, un amendement pourrait être introduit au projet de loi relatif aux agents non titulaires. Cette disposition permettrait alors de prévoir "la rétroactivité des textes qui paraîtront au cours de l’année 2012". »

Or, le gouvernement, par l’intermédiaire de la DGCL, a annoncé aux organisations syndicales, lors de la réunion de bureau du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale du 15 février dernier, que le gouvernement renonçait à porter un tel amendement dans le projet de loi relatif aux agents non titulaires, et tirait donc un trait sur la rétroactivité de l’application des textes de la réforme de la catégorie B, qui paraîtront au cours de l’année 2012.

Pour la CGT, cette décision est inacceptable et pénalise doublement un grand nombre d’agents, notamment des filières fortement féminisées (administrative et médico-sociale). En effet, après les effets néfastes de cette réforme qui est un véritable recul statutaire, le gouvernement ne respecte pas ses engagements pour une mise en application qui devait trouver son épilogue le 1er janvier 2012.

Les agents de catégorie B, des filières administrative, médico-sociale et sapeurs-pompiers professionnels verront s’appliquer cette réforme, le mois suivant la parution au Journal officiel des décrets d’application de cette réforme et donc sans rétroactivité au 1er janvier 2012.

La Fédération CGT des Services publics adresse un courrier ce jour au ministre pour exiger que le gouvernement tienne son engagement.

Création d’un site internet fonction publique

 

Pour la CGT, il n’ y a pas 3 fonctions publiques mais une seule Fonction publique avec 3 versants. C’est une conception sur laquelle, en particulier, est assise la revendication d’un statut unifié des fonctionnaires. Tournée vers les besoins de toute la population et l’intérêt général, la Fonction publique est évidemment au cœur de grands enjeux nationaux mais elle est également un instrument de proximité irremplaçable.

C’est pour mieux répondre à ces questions, développer les mobilisations indispensables, que les collectifs Fonction publique auprès des Unions départementales ont vu le jour. Et c’est pour rendre encore plus efficaces ces outils que la fédération des services publics et l’UGFF ont souhaité mettre en place ce site.

Voir en ligne : http://www.collectifsfp.cgt.fr/

Enquête nationale sur la fiscalité

lundi 23 janvier 2012

La fédération des Finances CGT, en collaboration avec l’Université de Versailles et le Cesdip, lance une enquête sur la déviance fiscale et le consentement à l’impôt. Les résultats et analyses seront publiés en mars/avril 2012.

Voir en ligne : http://www.finances.cgt.fr/outils/l...

Sortie de la NVO impôts

 

La NVO impôts sort le 23 janvier. Vous pouvez la commander par l’intermédiaire de vos syndicats (tarfis préférentiels), auprès de la boutique en ligne de la NVO, ou l’acheter directement chez votre buraliste.